fbpx

La jarretière

Il existe beaucoup d'accessoires pour compléter votre tenue de mariée mais la jarretière est un incontournable!

Une jolie jarretière de mariée

Table des matières

Les origines de la jarretière

Bien avant de devenir une tradition associée à la cérémonie de mariage, la jarretière était au Moyen-Âge un élément à part entière de l’habit des femmes. Avant l’invention des porte-jarretelles et des bas auto-fixants, les femmes nouaient ce ruban autour de leur cuisse, ce qui leur permettait de faire tenir leur bas en place. Il y avait donc deux jarretières, et non une seule comme on peut le voir aujourd’hui.

L’apparition de la tradition

Au Moyen-Âge, la jarretière de mariage est le plus souvent bleu et blanche. Ces couleurs symbolisent l’amour, la fidélité et la virginité, et sont encore les couleurs traditionnelles utilisées aujourd’hui.

A cette époque, elle devient une manière de compléter la dot de la mariée. Le principe est simple: les jeunes mariés mettent cet accessoire aux enchères. Les hommes enchérissent pour que la jeune mariée soulève son jupon et la fasse apparaître. Les femmes, au contraire, enchérissent pour que son jupon redescende. Si l’enchère est remportée par une femme, la jeune mariée gagne le droit de garder la jarretière sur sa cuisse. En revanche, si le gagnant est un homme, il gagne le droit d’aller la retirer, parfois avec ses dents, et de la garder en porte-bonheur.

Most Noble Order of the Garter

Curieusement, ce petit morceau de tissu a donné son nom à l’ordre de la chevalerie britannique le plus élevé: l’Ordre de la Jarretière (Most Noble Order of the Garter), créé le 23 avril 1348 par le roi d’Angleterre Edouard III.

Le roi Edouard III créa L’Ordre de la Jarretière lors d’un bal. Alors qu’il dansait avec sa maîtresse, la Comtesse de Salisbury, la jarretière de celle-ci tomba au sol. Pour faire taire les rieurs, la roi la ramassa et la noua autour de sa propre cuisse.

L’ordre britannique existe encore à ce jour. Il est composé de 25 membres, comprenant des hommes et des femmes. Leur devise est « Honi soit qui mal y pense » (Honte à celui qui y voit du mal) en souvenir du roi Edouard III.

Et aujourd’hui?

Mise de côté pendant longtemps, cette tradition revient peu à peu dans les pratiques. On la décline aujourd’hui en de nombreuses couleurs et matières, souvent assortie à l’ensemble de lingerie, afin de séduire et satisfaire tous les goûts. Avec une touche de bleu, elle devient l’un des 4 élements porte-bonheur.

Toutefois, pour celles et ceux encore réticents à l’idée de mettre en oeuvre cette tradition, il existe de nombreuses alternatives! Pour récolter le trésor sans trop se dévoiler, vous avez la possibilité de transformer les enchères en tombola ou en jeu de grattage afin de faire remporter cet accessoire à l’un ou l’une des invités. Pensez donc à prévoir une jarretière de secours, exclusivement pour votre bien-aimé.

La seule limite est votre imagination!

Rejoignez-nous sur Instagram pour plus d’inspiration ou partagez cet article sur la jarretière avec vos proches!

Ces articles vous plairont aussi...

Créatrice en plein processus de création d'un vêtement sur mesure
Conseils

Comprendre le sur mesure

Les futur·es marié·es qui cherchent leur tenue de mariage sont parfois perdus face aux nombreuses appellations: sur mesure, aux mesures, prêt-à-porter, … Cet article donne des clés pour pouvoir choisir une fabrication adaptée à ses besoins et son budget.

Lire plus »
Gâteau de mariage: la pièce montée
Coutumes

Le gâteau de mariage

Les origines et les différentes variantes d’un gâteau de mariage: entre wedding cake et pièce montée, que choisir? Ca nous donne faim!

Lire plus »
Fiançailles et demande en mariage
Coutumes

Les fiançailles

Avec les fiançailles, un couple se promet l’un à l’autre de se marier, et ce, aux yeux du monde qui les entoure. Ils officialisent leur amour! Cet article vous donnera tout ce qu’il faut savoir sur cette vieille tradition.

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Délais de livraison allongés

Nos fabricants nous ont annoncé des allongements dans leurs délais de fabrication suite à des circonstances exceptionnelles. Ces allongements sont se sont intensifiés depuis novembre 2021 et sont indépendants de leur ou notre volonté.

Nos vies en France reprennent peu à peu leur cours mais les conséquences de la pandémie et maintenant de la guerre continuent d’affecter le secteur du mariage. Entre pénuries de matières premières, absences liées au Covid-19 et certaines productions déplacées en raison de la guerre en Ukraine, les productions de robes de mariée et de costumes de marié sont inévitablement ralenties.

Nos recommandations

Aux futur·es marié·es

Commencez vos recherches de tenues le plus tôt possible

Au plus tôt votre tenue sera commandée, au moins il y aura de stress pour vous et nous en cas de retard sur les chaînes de production. Les délais annoncés sont indicatifs et variables mais nos fabricants nous tiennent informés en temps réel. Notre équipe fait son maximum et n’a encore jamais manqué de livraisons malgré 2 ans de pandémie.

À nos client·es

Soyez patient·es et respectueux·ses

Nous savons que ce sont des moments stressants et que l’annonce de délais rallongés ajoute une nouvelle dose de stress pour vous et nous. Ces retards sont indépendants de notre volonté et notre équipe travaille d’arrache-pied dès réception des tenues pour effectuer les retouches. En 2 ans de pandémie, nous n’avons jamais raté une seule livraison et nous ne comptons pas commencer aujourd’hui.

GRANDE BRADERIE

Bénéficiez de 50% de réduction sur une sélection de costumes de marié pour un style parfait à prix remisé.